1 travailleur sur 5 doit encore prendre au moins 10 jours de congé avant la fin de l’année

1 travailleur sur 5 doit encore prendre au moins 10 jours de congé avant la fin de l’année

  • En moyenne, un travailleur à temps plein en Belgique dispose encore de 5,8 jours de vacances à prendre durant le quatrième trimestre : c'est 25% de plus qu'en 2019
  • Seulement 14,9% des travailleurs ont déjà pris leurs 20 jours de congés légaux
  • 4% doivent encore prendre 15 à 19 jours de congés, 4,5% n'ont pas encore pris un seul jour de congé cette année
  • 19,6% ont encore au moins 10 jours de congés légaux, contre 21,2% en 2020 et 13,5% en 2019

Bruxelles, le 21 octobre 2021 – À trois mois de la fin de l'année, dont deux semaines de vacances scolaires, 1 travailleur sur 5 dispose encore d’au moins 10 jours de congé à prendre durant le quatrième trimestre 2021, selon les données du début du mois d’octobre. Comme l'année dernière, les travailleurs reportent de plus en plus leurs vacances en comparaison à la période pré-COVID : en 2019, seul 1 Belge sur 7 avait encore 10 jours de congé à prendre à cette période.  C'est ce qui ressort des chiffres de Securex, partenaire en matière d'emploi et d'entrepreneuriat.

Comme tous les ans, chaque travailleur belge à temps plein bénéficie de 20 jours de congés légaux. Dans la plupart des cas, ce solde de 20 jours ne peut pas être reporté à l'année suivante. Par conséquent, s'il reste des jours de congé à la fin de l'année, le travailleur les perd définitivement et les employeurs risquent même une amende. Conserver certains jours de congés pour les vacances de Noël est un choix classique pour de nombreux travailleurs mais, comme l'année dernière, encore beaucoup de personnes ont reporté leurs congés à plus tard. Près d'un travailleur sur cinq doit encore prendre au moins 10 jours (à savoir deux semaines de travail) durant le quatrième trimestre, alors qu’il ne reste que deux, et non trois, semaines de vacances scolaires (la 2e semaine de Noël tombant en 2022). Plusieurs raisons peuvent expliquer cela :

« Partir en vacances était plus facile cette année qu'en 2020 : les occasions de voyager étaient plus nombreuses, les mesures ont été assouplies dans toute l'Europe et même les jeunes ont été vaccinés en masse cet été. Pourtant, les mesures toujours existantes ainsi que l'été maussade ont apparemment incité les gens à reporter de nouveau leur congé. Certains travailleurs auront sans doute moins besoin de vacances en raison du télétravail ou du chômage temporaire », explique Heidi Verlinden, Research Project Manager chez Securex.

Le groupe de travailleurs qui n'ont plus un seul jour de congé légal aujourd’hui est plus important chez les employés que chez les ouvriers (16,8% contre 11,9%).  Nous constatons cette différence chaque année car les ouvriers doivent souvent se contenter uniquement de leurs jours de congés légaux, tandis que les employés disposent de jours de congé extralégaux supplémentaires. Par conséquent, les ouvriers prennent plus de congés non-payés que les employés.

Le beau temps du mois de septembre a aussi poussé certains travailleurs à prendre des jours de congés, de sorte que le retard fut partiellement rattrapé. Aujourd'hui, ils disposent de 25% de jours de congés de plus qu'en 2019, à prendre avant la fin de l’année. En début septembre, ils étaient encore 29% de plus qu'à la même époque en 2019.

« Il est essentiel que les vacances soient suffisamment étalées dans l’année, surtout pour ceux qui subissent une forte pression au niveau professionnel et qui ont besoin d'une pause de temps en temps afin de récupérer et de limiter le risque de burn-out. En outre, si tout le monde attend le dernier moment pour planifier ses vacances, les entreprises risquent de rencontrer des problèmes. Les entreprises qui veulent éviter les surprises en décembre ont tout intérêt à discuter dès maintenant de la planification des vacances », conseille Heidi Verlinden de Securex.
Els Vanderhaegen, Legal Expert chez Securex, conclut :« Il est très important que chacun planifie ses jours de congé à temps car les jours de congés légaux ne peuvent être reportés à l'année suivante. Les entreprises courent le risque de payer une amende administrative, voire pénale, si leurs travailleurs ne prennent pas leurs congés avant le 31 décembre. Le congé annuel est un droit que les travailleurs ne peuvent refuser, les jours extra-légaux pouvant encore être pris au premier trimestre de l'année prochaine. »

                                                                           ***

À propos de l’étude

L'échantillon comprend 11 101 entreprises et 63 644 travailleurs à temps plein effectif du secteur privé belge qui ont droit à 20 jours de congés légaux en 2021. Les entreprises de plus de 1 000 travailleurs ont été exclues, ainsi que les travailleurs dont le contrat a commencé ou s'est terminé au cours de l'année 2021.

Ces résultats sont indicatifs et basés sur les données du Secrétariat social de Securex. Les employeurs peuvent encore apporter des corrections dans les semaines à venir, mais la probabilité de ce type de données est très faible.

Quentin Mertens Media Relations, Weber Shandwick
A propos de Securex

L’esprit d’entreprise est à la base de l’activité économique, les travailleurs sont la clé du succès. En tant que prestataire de services RH, Securex soutient les entrepreneurs dans le développement et la croissance de leur entreprise et croit en une politique du personnel adaptée à l’individu et axée sur l’employabilité durable.

Securex est le partenaire des starters et des indépendants expérimentés ou PME, ainsi que des grandes entreprises et des administrations publiques. Nous avons tout pour appliquer une politique RH intégrée. Nous offrons des services dans le domaine du développement d’entreprise aux entreprises, de l’administration du personnel et du calcul des salaires, de la prévention et du bien-être des travailleurs, du développement de talents et des salaires garantis. Chez Securex, on trouve tout sous le même toit.

En 2019, Securex a atteint un chiffre d’affaires de 306,7 millions d’euros. Le Groupe Securex compte plus de 1.600 collaborateurs en Belgique, en France, en Espagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas, répartis dans 32 agences régionales. Chaque jour, ils fournissent des services à 57.000 entreprises et 136.000 indépendants.

www.securex.be