Les chèques consommation n’ont pas non plus la cote auprès des employeurs

Les chèques consommation n’ont pas non plus la cote auprès des employeurs

Les travailleurs qui ont bénéficié de chèques consommation ont reçu 214€ en moyenne

Bruxelles - D'après une analyse du prestataire de services RH, Securex, au sein de son portefeuille de clients en Belgique, les chèques consommation ne rencontrent pas un franc succès auprès des entreprises. En effet, Securex constate que seulement 1,05% de ses entreprises-clientes belges ont offert des chèques consommation à leurs travailleurs. Parmi les travailleurs qui en ont bénéficié, 29% sont des ouvriers et 70% des employés. Pour rappel, le chèque consommation, apparu depuis mi-juillet et d’une valeur maximale de 300€, est un avantage extra-légal et exonéré d’impôts, destiné à augmenter le pouvoir d’achat des Belges et à relancer l’économie en les dépensant dans les petits commerces, l’Horeca, les lieux culturels et sportifs. 

Plus précisément, qu'il s'agisse de PME's (1%) ou de grandes entreprises (2%), les employeurs ont du mal à franchir le pas en offrant cet avantage supplémentaire de 213,82€ en moyenne à leurs travailleurs. Plusieurs raisons sont à l'origine, à commencer par le fait que les entreprises ne disposent actuellement pas de budget supplémentaire. 

« Il ne faut pas oublier que pour les entreprises, un chèque consommation représente un coût supplémentaire car ces chèques ne peuvent pas devenir un composant du package salarial existant, ni remplacer une prime ou autre avantage déjà acquis. Même si le chèque consommation représente certains avantages, dans le contexte économique actuel, la grande majorité des entreprises ne peuvent financièrement pas se le permettre. » estime Els Vanderhaegen, Legal expert chez Securex

Parmi les autres raisons qui pourraient justifier le manque de popularité des chèques consommation, viennent le manque d'informations sur ce produit (que ce soit son existence ou les modalités pratiques), l'ajout d'une nouvelle procédure de demande à d’autres procédures administratives déjà existantes, mais également le faible nombre de commerces où il est possible de les dépenser, en particulier dans le secteur de l'Horeca.  

« Le secteur de l’Horeca n'est tout simplement pas prêt car il faut du temps pour qu'un tel produit se fasse connaître. » déclare  Els Vanderhaegen de Securex. « Les chèques consommation sont destinés à venir en aide aux petits commerces ainsi qu'aux cafés et restaurants, et nous saluons cette initiative. Mais, nous pensons que pour le secteur de l'Horeca, un chèque consommation n’est pas le moyen le plus efficace pour leur venir en aide. » 

Contactez-nous
Quentin Mertens Media Relations, Weber Shandwick
Quentin Mertens Media Relations, Weber Shandwick
A propos de Securex

L’esprit d’entreprise est à la base de l’activité économique, les travailleurs sont la clé du succès. En tant que prestataire de services RH, Securex soutient les entrepreneurs dans le développement et la croissance de leur entreprise et croit en une politique du personnel adaptée à l’individu et axée sur l’employabilité durable.

Securex est le partenaire des starters et des indépendants expérimentés ou PME, ainsi que des grandes entreprises et des administrations publiques. Nous avons tout pour appliquer une politique RH intégrée. Nous offrons des services dans le domaine du développement d’entreprise aux entreprises, de l’administration du personnel et du calcul des salaires, de la prévention et du bien-être des travailleurs, du développement de talents et des salaires garantis. Chez Securex, on trouve tout sous le même toit.

En 2019, Securex a atteint un chiffre d’affaires de 306,7 millions d’euros. Le Groupe Securex compte plus de 1.600 collaborateurs en Belgique, en France, en Espagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas, répartis dans 32 agences régionales. Chaque jour, ils fournissent des services à 57.000 entreprises et 136.000 indépendants.

www.securex.be