Les employés se sont octroyés deux fois plus de jours de congé pendant la période de Pâques qu'en 2020

Les employés se sont octroyés deux fois plus de jours de congé pendant la période de Pâques qu'en 2020

Plus de 4 employés belges sur 10 n'ont encore pris aucun jour de congé cette année

  • 43,5% des employés n'ont encore pris aucun jour de congé cette année. L'année dernière, plus de la moitié d’entre eux étaient dans le même cas (52,4%)
  • En avril, les employés se sont octroyés en moyenne 1,1 jour de congé. En 2020, ce chiffre n'était que de 0,6 jour
  • Un quart des employés (24,7%) ont déjà pris au moins un quart de leurs congés légaux. L'an dernier, ce n'était le cas que pour 1 employé sur 7 (14,3%). ​

Bruxelles, le 7 mai 2022 – En avril, les employés ont pris en moyenne 1,1 jour de congé, soit environ deux fois plus qu'en avril 2020 (0,6), d’après les chiffres révélés par Securex, partenaire en matière d'emploi et d'entrepreneuriat. De plus, le nombre d’employés n'ayant pas pris de vacances entre janvier et avril est tombé à 43,5% alors que ce chiffre était encore à 52,4% en 2021. Cependant, un employé sur quatre (24,7%) a déjà pris au moins un quart de ses vacances. Ces chiffres montrent un retour à la normale car ils sont similaires à ceux d'avant la crise liée au coronavirus mais, malgré cette augmentation, Securex n’a pas constaté de prise de congés massive durant les vacances de Pâques de cette année.

En Belgique, toute personne travaillant à temps plein a droit à 20 jours de congés légaux. Securex a dès lors analysé dans quelle mesure les employés belges ont pris leurs congés au cours des quatre premiers mois de l'année. On constate ainsi qu'au cours du mois d'avril, période englobant les vacances de Pâques, les employés ont pris en moyenne 1,1 jour de congé, alors qu'en avril 2020, ce chiffre n'était que de 0,6 jour. Parmi les employés ayant déjà pris des vacances cette année, ceux-ci ont pris une journée complète de congé en plus par rapport à la même période de l’année passée. En effet, alors que les employés n'avaient pris en moyenne que 3,6 jours de congé à la fin du mois d’avril en 2021, ils en prennent désormais 4,5. Ce qui, par ailleurs, représente également plus que les 3,9 jours de vacances pris durant la même période en 2020.

Alors que les employés belges prenaient l’habitude de repousser leurs congés ces deux dernières années, 24,7% d’entre eux ont déjà pris plus d'un quart de leur congés légaux cette année, mois d’avril inclus. Cela représente un tiers d’employés de plus qu'en 2020 (18,6%), et trois quarts de plus que l'année dernière (14,3%).

Cette année également, 4 employés sur 10 (43,5%) ont décidé de ne prendre aucun jour de congé ce quadrimestre. L'année dernière, c'était le cas pour plus de la moitié d’entre eux (52,4%). Globalement, ces chiffres sont similaires à ceux de 2019, autrement dit avant la crise liée au coronavirus. Le premier quadrimestre 2022 n’a tout de même pas connu une reprise massive de congé en réponse aux deux dernières années particulières.

Une période de vacances normale

Heidi Verlinden, Research Project Manager chez Securex, explique : « Pour la première fois depuis 2019, les vacances de Pâques sont redevenues une période de vacances dite ‘normale’. Même si les employés ont pris un peu plus de vacances, il n'y a pas eu de départs massifs après deux ans de coronavirus. En raison de la vague omicron, une certaine prudence demeure et l'incertitude géopolitique ainsi que les prix élevés du carburant peuvent également jouer un rôle. D'autre part, il n'existe presque plus de restrictions pour ceux qui souhaitent voyager, il n'y a plus d'obligation de télétravail et il y a beaucoup moins de chômage temporaire. Par conséquent, le besoin de vacances se fait de nouveau sentir et nous pensons que cette tendance va se poursuivre dans les mois à venir. »

​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ***

À propos de l’étude

L'échantillon comprend 11 680 entreprises et 50 511 employés du secteur privé belge qui ont droit à 20 jours de congés légaux (ou prorata pour les employés à temps partiel) en 2022. Les entreprises de plus de 1 000 travailleurs ont été exclues, ainsi que les travailleurs dont le contrat a commencé ou s'est terminé au cours des quatre premiers mois de 2022. Les personnes ayant bénéficié de périodes de suspension (telles que les pauses carrière) ont également été exclues de la sélection.

Ces résultats sont indicatifs et basés sur les données du Secrétariat social Securex. Les travailleurs peuvent encore apporter des corrections dans les semaines à venir, même si la marge de manœuvre pour ce type de données est très faible.

 

Steven De Vliegher PR Specialist
Quentin Mertens Media Relations, Weber Shandwick

 

 

A propos de Securex

L’esprit d’entreprise est le moteur de notre économie, les travailleurs sont la clé du succès. Securex soutient les entrepreneurs débutants et confirmés dans le développement et la croissance de leur entreprise. Nous croyons fortement en une politique du personnel adaptée à l’individu et soucieuse de l’employabilité durable. 

Securex est le partenaire par excellence en matière d'entrepreneuriat et d'emploi. Il offre des services larges et intégrés dans le domaine du développement d’entreprise aux entreprises, de l’administration du personnel et du calcul des salaires, de la prévention et du bien-être des travailleurs, du développement de talents et des salaires garantis. Chez Securex, on trouve tout sous le même toit. 

En 2021, Securex a atteint un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros. Le Groupe Securex compte 1.700 collaborateurs en Belgique, en France, en Espagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas, répartis dans 28 agences régionales. Chaque jour, ils fournissent des services à 95.000 entreprises, 150.000 indépendants et plus de 5.000 partenaires. 

www.securex.be