Tout le monde gagne à un équilibre professionnel-privé

Vendredi 15 mai 2015 — Les employeurs ont tout intérêt à aider leurs collaborateurs à trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Cette conclusion ressort d’une enquête menée par le prestataire de services RH Securex auprès de 1.671 travailleurs. De fait, les travailleurs qui sont soutenus dans leur recherche d’un meilleur équilibre entre leur travail et leur vie privée s’impliquent davantage dans leur entreprise et trouvent également davantage de satisfaction dans leur temps de détente. Cependant, seulement la moitié des travailleurs se sentent épaulés par leur employeur dans la recherche de ce meilleur équilibre.

Trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée est un exercice difficile et délicat pour beaucoup de personnes. Plus de 30 % des travailleurs indiquent avoir besoin de conseils et de soutien. Plus le travailleur est jeune, plus ce besoin est présent. 36 % des travailleurs de moins de 30 ans souhaitent recevoir de l’aide. Ce besoin est également important chez 39 % des travailleurs qui ont un contrat à durée déterminée (contre 29 % des travailleurs qui ont un contrat à durée indéterminée).

Seulement la moitié des travailleurs (52 %) se sentent effectivement aidés par leur entreprise dans leur recherche d’un bon équilibre entre vie professionnelle et privée. Les moins soutenus sont les travailleurs dans les petites entreprises1 (47 %). Contrairement aux travailleurs des entreprises moyennes (60 %) et grandes (57 %) qui peuvent compter sur davantage de conseils.

Pourtant, le fait d’inciter les travailleurs à trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et privée présente de nombreux avantages. En l’occurrence, davantage de travailleurs montrent un plus grand engagement envers leur travail (94 % contre 81 % des gens qui ne sont pas incités), se sentent plus motivés (90 % contre 61 %) et disent atteindre leurs objectifs (88 % contre 77 %). En outre, ils prétendent avoir suffisamment de liberté dans leur travail (89 % contre 60 %) et se sentent à l’aise dans leur travail (93 % contre 64 % des employeurs qui ne sont pas incités ). Les travailleurs concernés affirment également avoir un lien plus fort avec leur entreprise (89 % contre 62 %).

De plus, les travailleurs dont l’employeur se soucie de leur équilibre vie professionnelle et vie privée ont le sentiment d’avoir effectivement un bon équilibre travail-vie privée (90 % contre 60 % des travailleurs qui ne sont pas soutenus). 73 % de ces travailleurs sont également satisfaits du temps consacré à leurs loisirs (contre seulement 42 % des gens qui ne sont pas incités par leur employeur) et affirment avoir un meilleur contrôle de leur travail (86 % contre 55 %).

« Le travail et la vie privée ne peuvent plus aujourd’hui être complètement dissociés. Les entreprises qui aident leurs travailleurs à trouver un bon équilibre entre les deux en récolteront les fruits. Inciter les travailleurs à trouver un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée augmente la motivation et l’implication des travailleurs. Il s’agit donc d’un ‘win-win’ pour les deux parties. Cela vaut la peine d’investir dans cette question » selon Emely Theerlynck, experte en études RH.  

Souhaitez-vous davantage d’informations, des conseils ou un accompagnement sur ce sujet pour votre entreprise ? www.securex.be/worklifecompany

1 Les petites entreprises comptent entre 10 et 200 travailleurs. Les entreprises moyennes entre 200 et 250, et les grandes entreprises au moins 1.000 travailleurs.